#Communales 2018

Les reportages de NOTELE


Lefebvre: "Je vais faire un état des lieux complet de la situation athoise"

Ath le 02/02/2018

Par voie de communiqué, Bruno Lefebvre a tenu à faire connaitre sa position suite à l'appel du pied de l'USC d'Ath pour qu'il se présente en octobre prochain sur la liste PS athoise. "Continuer à défendre les dossiers et les projets qui les Chiévrois" "En tant que Président de Fédération PS de Wallonie picarde, je prends acte de la décision de l’USC d’Ath, en tant qu’instance, qui a été prise dans le respect et en conformité de nos statuts. Je salue à cet égard les membres de l’USC et les remercie de la confiance qu’ils m’accordent dans cet appel - même si j’aurais apprécié ne pas être mis devant le fait accompli. Je suis aujourd’hui un Bourgmestre épanoui dans une magnifique Ville. Je pense honnêtement exercer mes fonctions avec professionnalisme et une volonté constante de répondre aux attentes du plus grand nombre. Aux Chiévrois, je m’engage vis à vis d’eux, quelle que soit la décision que je prendrai, à continuer à défendre les dossiers et les projets qui les concernent ! Que ce soit comme Bourgmestre, comme Député wallon ou encore comme Président de la Fédération PS de Wallonie picarde. Je leur suis très reconnaissant de la confiance qu’ils m’ont accordée jusque-là, et comme je l’ai toujours fait, je ferai tout pour ne pas les décevoir en accompagnant les dossiers et les projets à leur terme." "Ath est davantage populaire par ses importantes difficultés financières" "Ath est l’une des plus belles Villes de Wallonie picarde. C’est une Ville que je connais très bien, dans laquelle je passe effectivement énormément de temps. Ath et ses habitants se doivent d’être un fleuron de notre région vu ses qualités intrinsèques, son folklore, son histoire ou encore la mentalité chaleureuse et ouverte de sa population. Et Ath se doit d’être le moteur de développement de notre région, c’est incontestable ! Loin de moi l’idée de dire que rien n’a été fait, et tout le monde reconnaîtra la force de travail et de persuasion d’un certain nombre de décideurs politiques athois. Seulement, aujourd’hui, Ath est davantage populaire par ses importantes difficultés financières, ses licenciements conjoncturels et son redressement comptable indispensable que via ses nombreuses qualités et la richesse de ses populations. L’appel qui m’a été fait m’a beaucoup touché et je souhaite dès lors à mon tour réagir positivement." "Je veux dresser un état des lieux complets" "Dans les prochains jours, je vais m’atteler à faire cet état des lieux complet de la situation athoise, sa situation comptable et sa situation budgétaire, la problématique des recrutements et des emplois, le défi des nominations, de la dette, de ses maisons de repos, les défis de développement à venir, de mobilité, d’urbanisation, d’intégration de ses villages, de développement culturel et touristique, voire commercial ou industriel. Je veux dresser un véritable tableau de bord, une radiographie, un état des lieux complets intégrant et tenant compte dans la démarche de l’existence et du développement des entités voisines comme Chièvres évidemment mais aussi Brugelette et son important pôle touristique qu’est Pairi Daiza, les Communes de Lessines, Silly, Enghien, aujourd’hui membre de notre Fédération et toutes les Villes voisines qui estiment qu’un développement régional peut être une démarche positive. Loin de moi l’idée de mettre qui que ce soit sur la touche, je veux simplement me faire ma propre opinion, et de manière objective, de la situation. Ces démarches se feront en toute transparence et sont ouvertes à toutes les forces vives qui estiment pouvoir apporter réflexions ou éléments concrets. Qu’ils soient politiques, techniciens, philosophes, peu importe ! Je rencontrerai aussi dans les prochains jours les différents mandataires socialistes et les représentants des instances du Parti. Une fois l’ensemble des éléments en ma possession et toute la transparence faite sur la situation de la Ville et ses enjeux, je prendrai une décision en âme et conscience."


Marc Duvivier mis sur la touche par le PS

Chièvres le 02/02/2018

Coup de théâtre politique ce mercredi soir à Ath. Le comité exécutif de l’USC a décidé d’écarter Marc Duvivier de la liste socialiste. Dans le même temps, un appel est lancé envers Bruno Lefebvre.


Lefebvre n'exclut pas de se présenter à Ath, Duvivier parle d'une "exécution"

Ath le 01/02/2018

Ce mercredi soir, le PS athois a décidé d’écarter le bourgmestre, Marc Duvivier, pour le prochain scrutin communal. Dans le même temps, la section locale a fait un appel du pied à Bruno Lefebvre. C’est un véritable coup de théâtre politique qui s’est joué ce mercredi soir à Ath. Réuni, le PS athois a pris la décision d’écarter Marc Duvivier de la liste présentée pour le scrutin d’octobre 2018. En cause, les démêlées que connait actuellement le bourgmestre avec la justice. "La décision était vraisemblablement déjà préparée. J'ai songé à Léon Trulin qui se trouvait devant le peloton d'exécution. C'est un peu brutal une exécution comme ça. Mais en politique il faut s'attendre à tout", explique le bourgmestre d'Ath. Dans le même temps, le PS Athois a lancé un appel au député-bourgmestre de Chèvres, Bruno Lefebvre. La section locale estime que le président de la Fédération socialiste de Wallonie picarde a toutes les qualités requises pour mener la liste PS aux prochaines élections. Bruno Lefebvre ne rejette pas l'idée de se présenter dans une ville qu'il connait bien mais il doit encore réfléchir. Ecoutez les réactions de Bruno Lefebvre et Marc Duvivier.


Marc Duvivier éjecté de la liste PS

Ath le 01/02/2018

Le PS athois aimerait voir Bruno Lefebvre, député-bourgmestre de Chièvres, mener la liste à Ath. Incroyable coup de théâtre politique ce mercredi soir à Ath. Le parti a décidé de se priver de l’actuel bourgmestre, Marc Duvivier pour les prochaines élections communales en le mettant sur la touche. La section locale a expliqué sa décision dans un communiqué. "Avec la volonté de poursuivre à l’échelon local les réformes initiées par le Parti Socialiste en termes de démocratie participative, d’éthique et d’implication citoyenne, le comité du PS athois s’est réuni en date du 31 janvier pour établir les modalités d’un règlement de dépôt des candidatures pour les élections communales d’octobre 2018. Ce règlement, approuvé par l'unanimité des membres présents, définit les conditions impératives de validité des candidatures. Parmi celles-ci, il est précisé que le candidat ne pourra pas faire l’objet de poursuites ou avoir été condamné pour une ou plusieurs infractions qui pourraient donner lieu à une peine d’emprisonnement même si celle-ci est assortie de mesures telles que la suspension du prononcé, le sursis ou la peine de travail." Dès lors, il a donc été décidé que le cas de Marc Duvivier ne pouvait pas faire figure d’exception. "Ne remettant aucunement en question les qualités de travailleur de M. Duvivier, le comité imagine mal cependant comment l’actuel bourgmestre pourrait sereinement mener la liste socialiste lors des prochaines élections communales et simultanément préparer sa défense devant les tribunaux." Bruno Lefebvre tête de liste à Ath ? Le PS athois a également choisi de lancer un appel à Bruno Lefebvre. La section socialiste estime que le député-bourgmestre de Chièvres et par ailleurs Président de la Fédération socialiste de Wallonie picarde fait figure de candidat idéal pour mener la liste PS en 2018. "Mr Lefebvre est jeune, fédérateur et expérimenté, il connaît l’entité athoise et est apprécié des Athoises et des Athois. Le comité du PS athois estime que Bruno Lefebvre dispose de toutes les qualités requises pour mener la liste socialiste athoise."


Voici le nouveau nom de la liste des libéraux flobecquois

Flobecq le 29/01/2018

Le MR est actuellement dans l'opposition. MR#13. Voilà le nouveau nom du groupe MR de Flobecq. 13 projets portés par 13 candidats, le chiffre 13 sera-t-il porte-bonheur pour le MR Flobecquois lors des prochaines communales? C’est en tout cas ce qu’espère Vincent Robin, actuel chef de groupe au conseil communal, et ses co-listiers. Ce samedi soir, les "bleus" de l’entité ont présenté officiellement leurs candidats, parmi lesquels on trouvera 7 hommes et 6 femmes. Le nom de l’un d’entre eux est toutefois tenu secret pour l’instant. Vincent Robin annonce qu’il s’agira d’une surprise. L’équipe a été présentée, revêtue d’un polo bleu. Le MR espère que ce seront là les maillots de la victoire.


Jean-Luc Crucke ne sera pas tête de liste et restera ministre

Frasnes-lez-Anvaing le 28/01/2018

Le ministre wallon poussera la liste MR aux prochains élections communales. Ce dimanche matin lors de ses voeux à Frasnes, le ministre wallon et bourgmestre empêché Jean-Luc Crucke a indiqué qu'il ne serait pas tête de liste lors des élections communales d'octobre prochain. "C'est la décision la plus dure et inhumaine que j'ai eue à prendre", a-t-il précisé. La liste MR sera plus que probablement menée par Jacques Dupire, actuel bourgmestre faisant-fonction. Jean-Luc Crucke a fait savoir qu'il resterait ministre même s'il est plébiscité par les Frasnois en octobre prochain. "La mission de ministre demande 100% de mes disponibilités. Ce n'est pas un au revoir mais un à tantôt".


La messe est dite pour l’union des oppositions

Antoing le 27/01/2018

Si à Antoing l’opposition avait affiché de timides rapprochements et qu’il était même question d’un front commun pour contrer un PS en majorité absolue depuis des décennies, le projet a été tué dans l’œuf ce vendredi. Une première réunion pourtant fructueuse avait eu lieu le 10 janvier entre l’union citoyenne d’Antoing, le groupe ouverture et le conseiller indépendant. UCA était prêt à laisser la tête de liste au chef de file de GO, Jean-Bernard Vivier. Sabine Mahieu (UCA) aurait hérité de la 2ème place et Samuel Vincent (UCA) de la 3ème. UCA s’est, lors de la seconde réunion, entendu dire que les membres de GO « ne soutiendraient pas une liste commune », une occasion manquée selon UCA. Le groupe s’est exprimé dans le communiqué que voici : « Depuis plusieurs mois l'opposition antoinienne forte de 6 conseillers avait entrepris un rapprochement dans ses positions au Conseil communal : séance muette, déclarations communes… Pour concrétiser ces actions conjointes en vue des prochaines élections, UCA a été à l'origine de réunions destinées à essayer d’établir une liste d'opposition unique autrement qu'en en parlant dans la presse… Pour rappel le système électoral corrige la proportionnalité des votes en introduisant une clé arithmétique favorisant toujours le parti le plus fort. En présence de plusieurs listes dispersant les voix, le parti majoritaire peut engranger un bonus de 30 % en sièges. Si seules 2 listes sont en présence le résultat profite davantage à l'opposition, le nombre de sièges devenant quasi proportionnel au nombre de voix. Le 2e parti d'opposition a refusé de poursuivre les pourparlers. Tout en étant conscients qu'il s'agit de la seule tactique pour faire vaciller la majorité rouge, les « sages" de ce parti ont décidé de ne pas s'allier à UCA mais de fédérer les « miettes « de l'opposition représentée ou non au Conseil. UCA déforcé de 2 de ses ex-membres qui n'avaient pas brillé par leurs actions et avaient farouchement refusé de se plier aux règles du parti, comme de ristourner une partie de leurs jetons de présence, présentera donc une liste qui mêlera élus, anciens et nouveaux candidats dont une partie sera issue du parti Ecolo. »


"Sens", la liste d'ouverture du cdH de Silly pour les élections

Silly le 26/01/2018

La liste sera emmenée par Antoine Rasneur. Sens, c’est le nom qu’arborera en 2018 le cdH à Silly. « S » comme synergies, social, solidarité , « E » comme énergie et engagement, « N » comme neuf, nature, numérique et enfin « S » comme SILLY. Le parti, qui fait partie de la majorité depuis 2012 après 36 ans d’opposition, s’estime fier de son bilan. "Sans vouloir faire un jeu de mot, ça avait beaucoup de sens, on veut garder le cap, aller dans le bon sens, Silly est une entité qui avance, explique Freddy Limbourg, conseiller communal et président de la section. Benoît Ludgen a appelé à faire des listes d’ouverture, nous avons donc directement décidé en comité de partir sur un autre nom. Il y a des personnes sur la liste qui ne sont pas d’obédience humaniste ou chrétienne. C’est le cas de Thierry Paduart qui a été conseiller communal PS, il n’était pas question pour lui de nous rejoindre si ce n’était via une liste d’ouverture." Cette liste sera emmenée par Antoine Rasneur. Une liste qui n'est pas encore complète. "C’est une alchimie où il faut tout peser. Nous devons respecter la parité homme femme, la répartition géographique,… Nous avons encore d’autres candidats qui ont besoin de temps et feront connaître leur nom officiellement ultérieurement." En attendant que la liste complète soit présentée, voici déjà des noms que vous retrouverez sur la liste Sens : Bernard Langhendries, Luc Letouche, Freddy Limbourg, Myriam Thibaut, Françoise Schmaal, Philippe Taminiau, Marie-Anne Blondiau, Fabrice Colmant, François Mertens et Thibaut Rasneur. Quatre nouvelles têtes se présentent : Aude Colmant (20 ans) Marissa Ghijselings (20 ans) Véronique Michiels (48 ans) et Thierry Paduart (54 ans).


Bruno Lefebvre: “Aujourd’hui, nous ne reconnaissons aucune tête de liste”

Lessines le 26/01/2018

Ce jeudi soir, le PS Officiel lessinois a envoyé un communiqué pour affirmer sa position par rapport au rapprochement des gauches à Lessines. Le ton du communiqué n’a pas (du tout) plu à Bruno Lefebvre. C’est un communiqué pour le moins ambigu que nous a fait parvenir le PS Officiel de Lessines. Si le groupe se réjouit de l’arrivée en Wallonie picarde et est ouvert à la discussion, il réaffirme cependant son autonomie et confirme l’élection de ses deux têtes de liste : Isabelle Privé et Eddy Lumen. Un communiqué qui donne le ton quant à la position du PS Officiel dans les futures négociations (qui s’annoncent d’ores et déjà difficiles) en vue d’un rapprochement des forces de gauche à Lessines. Bruno Lefebvre réagit. Pour le président du PS de Wallonie picarde, cette sortie envoie un signal dans le mauvais sens. Il regrette la démarche de certains et ne souhaite pas que les négociations soient biaisées d’entrée de jeu. Bruno Lefebvre va même plus loin : la fédération Wapi ne reconnaît aucune tête de liste à Lessines pour l’instant. On avait annoncé sa venue aux voeux du PS Officiel samedi, il a finalement fait savoir qu’il ne sera finalement pas présent.


6Tem-IC, voici le nouveau nom de l’opposition à Bernissart

Bernissart le 26/01/2018

Ne cherchez plus le nom le plus original de la campagne 2018. 6Tem-IC (à prononcer "systémique"), c’est ainsi que l’on désignera désormais l’opposition dans la cité des Iguanodons. Derrière cet acronyme, le 6 représente le nombre de commissions, Tem pour Transparence, Ethique et Mixité et IC pour rappeler l’Intérêt citoyen de la liste. Emmenée par le MR Didier Delpomdor, la liste compte aussi les candidats des partis cdH et IC. Elle se veut moins orientée MR et plus rassembleuse. L’objectif avoué en proposant une liste commune est de contrer, lors des élections de cette année, le Parti Socialiste en place depuis plus d’un siècle à Bernissart.


Le PS Officiel réagit à l'appel de la Fédération d'"unir les forces de gauche"

Lessines le 25/01/2018

La Fédération socialiste de Wallonie picarde a lancé un appel pour l’union des forces de gauche à Lessines. Le PS Officiel a réagi à cette proposition par voie de communiqué. Mercredi, la Fédération PS de Wallonie picarde a plaidé en faveur d’un rassemblement de la gauche à Lessines. Le clan des exclus, mené par le bourgmestre, Pascal De Handschutter, a déjà réagi en se disant ouvert au dialogue. La balle était donc dans le camp du PS Officiel qui réagit à son tour par voie de communiqué. La formation emmenée par Isabelle Privé au conseil communal se réjouit du rattachement de Lessines à la Wallonie picarde. "L’appartenance de territoire et la proximité avec les élus wallons picards nous semble logique, nous les fréquentons pour certains d’entre nous depuis plus de 20 ans", explique le groupe socialiste. Une réponse ambiguë En revanche, sur l’appel lancé par Bruno Lefebvre, le PS officiel est plus ambigu. "Concernant un rassemblement des forces de gauche, la liste PS pour octobre 2018 sera amplement ouverte à des candidats citoyens de différents horizons et partageant des valeurs de solidarité et d’intégrité. Ils s’uniront pour proposer une politique communale en faveur du bien être des lessinois et lessinoises dans les domaines socio-économiques, environnementaux et culturels." Le PS officiel se dit "ouvert au dialogue tout en réaffirmant son autonomie" Ni Isabelle Privé ni Eddy Lumen n’ont souhaité s’exprimer à notre micro pour l’instant. Samedi, le PS Officiel présentera ses voeux aux adhérents et aux sympathisants et en profitera pour annoncer officiellement les noms de ceux qui emmèneront la liste pour les élections communales. Sans surprise, le communiqué dévoile que "Isabelle Privé et Eddy Lumen ont été élus par les membres du PS lessinois lors du vote organisé 19 janvier." Le contexte actuel ne semble donc pas avoir perturbé le programme prévu pour la séance de voeux. Pour l’instant, il est difficile de savoir comment les différents acteurs de ce dossier interprèteront les signaux envoyés par le PS Officiel.


Une liste d’ouverture LB lors des communales 2018

Ellezelles le 22/01/2018

A Ellezelles, la liste LB sera emmenée par le bourgmestre Idès Cauchie. Mêmes ambitions pour le cdH d’Ellezelles qui proposera une liste d’ouverture sous les initiales LB (liste du bourgmestre), emmenée par l’actuel bourgmestre Idès Cauchie. C’est ce dimanche qu’elle a été présentée officiellement. Elle est quasiment complète. A la seconde place on trouve l’échevine Christine Spileers. On notera l’arrivée de l’ex-MR Dany Blin qui siégeait comme indépendant au sein du conseil. Sans surprise et comme il l’avait annoncé Benoît Deschamps ne se représentera pas. Les candidats LB espèrent bien obtenir un score au moins identique à celui de 2012, voire décrocher un siège supplémentaire.